pexels-anna-tarazevich-5234236.jpg

Nos chirurgies réparatrices

La chirurgie réparatrice

La chirurgie plastique de manière générale recouvre les chirurgies réparatrice et esthétique. La chirurgie réparatrice est apparue après la Première Guerre mondiale pour aider les soldats à retrouver leur intégrité. C'est une chirurgie dite "nécessaire" et est remboursée par la Sécurité Sociale car elle s’emploie à reconstruire l’apparence du corps à la suite d’une malformation congénitale, d’un accident, d'une grossesse, d'une perte de poids importante ou encore d’une première intervention chirurgicale ratée. La chirurgie esthétique est issue de la chirurgie réparatrice et n'est pas considérée comme "nécessaire" car elle s’adresse à des personnes qui souhaitent embellir leur aspect physique. Elle n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale sauf exception.

Différentes chirurgies :

L'abdominoplastie

L'abdominoplastie est l'opération la plus pratiquée et la plus connue car les femmes le font généralement après avoir accouchées ou de manière générale, les patients le demandent après une perte importante de poids. Elle consiste en une opération qui enlève le trop-plein de peau situé à l'abdomen grâce à une incision horizontale (placée sous le maillot). Durant l'intervention, la peau du ventre est décollée puis retendue. Il est possible de combiner une lipoaspiration afin d'aplanir la taille. Le nombril est ensuite détaché de la peau du ventre et si nécessaire, les deux muscles abdominaux droits sont ramenés et resserrés au milieu de la paroi. Ensuite, le nombril est replacé et recousu dans la peau retendue. Il est également possible de faire une mini-abdominoplastie qui permet d'avoir une cicatrice plus petite ou de faire une "T abdominoplastie" pour resserrer la taille et affiner le dos si la perte de poids est trop importante.

Chirurgie du sein

Après un cancer du sein, certains patients se voient dans l'obligation de se faire retirer le sein atteint. Pour contrer cette gène, il est possible de reconstruire le sein à partir d'un lambeau repris après une abdominoplastie ou repris dans le dos s'il y a un trop-plein de peau. Il faut également reconstruire le mamelon en déroulant un filet de peau qui sera ensuite tatoué pour lui donner un aspect naturel.

Brachioplastie

Certaines personnes pertent en tonicité au niveau des bras soit après une perte de poids, soit à cause de l'âge, et souhaitent retrouver des bras plus fermes. La brachioplastie aussi appelée "le lifting des bras" consiste à enlever l’excès de peau sur la face intérieure du bras, afin d’obtenir des bras plus "fins". Le remboursement est possible s'il existe une gène fonctionnelle. Si une lipoaspiration est combinée, celle-ci ne sera pas remboursée.

Lifting crural

Le lifting des cuisses consiste à enlever l’excès de peau relâché à l’intérieur des cuisses qui s'est formé soit après une perte de poids, soit après une grossesse ou, soit parce que l’élasticité de la peau a diminué avec l’âge. S'il existe une gène fonctionnelle, comme un frottement de peau donnant une irritation, le patient peut demander une prise en charge par la Sécurité Sociale. Les cicatrices sont verticales et la longueur dépend de la quantité de peau à retirer. Une cicatrice est également placée dans l'aine en forme de T et est presque invisible.

Rhinoplastie

La rhinoplastie est une opération de chirurgie qui consiste à modifier la forme et la taille du nez. La complexité d’une rhinoplastie varie selon la demande du patient. Si le patient est contraint de réaliser une rhinoplastie à cause d'une déviation nasale ou s'il a subit une déformation à cause d'un accident, il peut demander une prise en charge par la Sécurité Sociale.

Chirurgie du vagin

Dans certains cas, une reconstruction du vagin ou du clitoris sont nécessaires. Le Dr Ortiz pratique différentes chirurgies du vagin, comme la vaginoplastie destinée à resserrer le vagin, la nymphoplastie pour enlever les grandes lèvres, la plastie vulvaire qui est une plastie des petites lèvres ou du clitoris. N'hésitez pas à consulter le Dr pour connaître l'étendue des interventions. Il est possible de demander une prise en charge par la Sécurité Sociale pour cette reconstruction.

Gallerie

press to zoom

Describe your image

press to zoom

press to zoom
1/2